Rentabilité d'un investissement immobilier

Investisseurs, comment estimer la rentabilité d’un bien immobilier ?

Qu’appelle-t-on rendement locatif ?

Vous envisagez l’acquisition d’une maison ou d’un appartement à des fins locatives, afin de percevoir tous les mois un loyer. Avant de vous lancer dans un tel investissement, vous devez bien faire le tour de la question et porter votre attention sur un point précis : le rendement locatif.

Cet indicateur immobilier est fondamental pour mesurer la rentabilité de votre investissement locatif.

Le rendement locatif est très souvent confondu à tort avec les revenus locatifs. Ces derniers correspondent aux sommes encaissées en concept de loyer. Le rendement locatif tient compte non seulement des revenus, autrement dit des loyers payés par le locataire qui occupe votre bien, mais aussi des sommes investies.

Le rendement locatif, parfois appelé rapport locatif, offre en quelque sorte un bel perçu des sommes entrantes et sortantes, des revenus perçus et du montant investi. Il s’agit d’ailleurs de l’indicateur le plus fiable aux yeux des investisseurs immobiliers. Cet indicateur se divise en deux sous-indicateurs : le rendement locatif brut et le rendement locatif net. Le premier a pour objectif de donner une estimation approximative de la rentabilité du bien, une première photographie. Le second, le rendement locatif net, élimine les zones d’ombre du cliché et révèle avec précision à quel point la mise en location de votre bien est rentable. La rentabilité d’un bien immobilier s’exprime en pourcentage.

Plus l’indicateur est élevé, plus le bien concerné est rentable.

Comment calculer la rentabilité d’un bien immobilier ?

Le calcul du rendement locatif d’un bien immobilier se réalise grâce à l’opération suivante : Rendement locatif brut (%) = Sommes perçues sur un an (12 loyers) x 100 / prix d’achat du bien.

Imaginez par exemple que vous avez acheté récemment un appartement neuf pour le prix de 80 000 € dans la métropole lilloise ou dans le Valenciennois. Vous avez trouvé rapidement un locataire fiable et sérieux par l’intermédiaire d’un agent immobilier spécialiste de la vente, de l’achat et de la location de biens immobiliers dans le nord de la France. Le loyer mensuel est fixé à 400 €. Le loyer annuel s’élève par conséquent à 4 800 € (400 x 12). Le prix d’achat du bien inclut non seulement la valeur du bien, mais également les frais associés tels que les frais de notaire, les frais d’agence et les frais bancaires.

Supposons que votre appartement T3 à Lille vous a coûté 220 000 €. Ajoutez 15 000 € de frais divers. Le prix d’achat du bien est donc de 235 000 €. Dans votre cas, la rentabilité locative de votre bien immobilier à Lille serait de : 4 800 x 100 / 235 000 = 2,04 %.

Ce pourcentage correspondrait au rendement locatif brut. Les professionnels du secteur s’accorderaient à vous dire que votre investissement locatif n’est pas rentable, car la plupart commencent à parler de véritable rentabilité lorsque le rapport locatif dépasse 10 %. Pour obtenir le rendement locatif net, vous devriez réaliser une opération similaire en ajoutant au loyer annuel les charges, les impôts et la taxe foncière.

En définitive, le rendement locatif est un outil fiable et précis qui éclaire les investisseurs immobiliers et les aide à faire le bon choix. Il leur permet de savoir quels secteurs géographiques cibler au moment d’acheter une maison ou un appartement à des fins locatives, afin de tirer un maximum de profit de leur investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *